René Char et la poésie de la résistance le 17 février 2014 à 19h au TNP

Dans le cadre du Printemps des poètes, le Théâtre National Populaire propose une soirée consacrée au poète René Char :

Lecture des Feuillets d’Hypnos (ed.Gallimard) par Karin Martin-Prével** et Julien Tiphaine*

Note de René Char à Albert Camus 
Ces notes n’empruntent rien à l’amour de soi, à la nouvelle, à la maxime ou au roman. Un feu d’herbes sèches eût tout aussi bien été leur éditeur. La vue du sang supplicié en a fait une fois perdre le fil, a réduit à néant leur importance. Elles furent écrites dans la tension, la colère, la peur, l’émulation, le dégoût, la ruse, le recueillement furtif, l’illusion de l’avenir, l’amitié, l’amour. C’est dire combien elles sont affectées par l’événement. Ensuite plus souvent survolées que relues.
Ce carnet pourrait n’avoir appartenu à personne tant le sens de la vie d’un homme est sous-jacent à ses pérégrinations, et difficilement séparable d’un mimétisme parfois hallucinant.
Des telles tendances furent néanmoins combattues.
Ces notes marquent la résistance d’un humanisme conscient de ses devoirs, discret sur ses vertus, désirant réserver l’inaccessible champ libre à la fantaisie de ses soleils, et décidé à payer le prix pour cela.

Hypnos saisit l’hiver et le vêtit de granit.
L’hiver se fit sommeil et Hypnos devint feu.
La suite appartient aux hommes.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.
Réservation par mail : billetterie@tnp-villeurbanne.com ou par téléphone au 04 78 03 30 00,
du mardi au vendredi de 11h00 à 19h00 et le samedi de 14h00 à 19h00.

Partagez PageBlanche
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *